Les bords de Sèvre

Le Pont des Marais

SAINT-MAIXENT. — Le Pont

SAINT-MAIXENT. — Le Pont

Éditeur : ECLERCY

Date :

Construit en 1858 lors de la réalisation d'un aménagement routier reliant la place Denfert Rochereau à la gare, ce pont permit le franchissement de la Sèvre Niortaise, l'amélioration de la circulation, le développement urbain de la partie sud est de la ville et le passage du tramway. Il fut démoli et reconstruit avec une seule arche vers 1938.

Le quartier des Tanneries

ST-MAIXENT - Les Tanneries

Éditeur : Ramuntcho

Date : vers 1940

Situées entre le pont Charrault et la porte Canclaux, les tanneries étaient alimentées par le canal de dérivation des moulins de l'abbaye. Cette activité a débuté dès le XIe siècle et compta une trentaine d'établissements dont le dernier cessa son activité en 1889.

De nos jours, en longeant ce canal, vous emprunterez la très ancienne passerelle (visible sur la carte postale) puis le petit pont aménagé sur les anciens remparts pour découvrir le parc Chaigneau.

Le généreux fleurissement de certains riverains rendra cette promenade des plus agréables en été.

4 — SAINT-MAIXENT – La Sèvre au Pont Charrault

4 — SAINT-MAIXENT – La Sèvre au Pont Charrault

Éditeur : Nouvelles Galeries - Touchelay-Bonneau

Date : vers 1910

La Sèvre Niortaise s'écoule au sud de la ville, proche de l'ancienne abbaye. Le pont Charrault est le plus ancien de St-Maixent, construit sans doute à la fin du Moyen Age en lieu et place d'un passage à gué. Son nom provient des charrettes et charrois qui l'empruntaient à cette époque.

Il permit le développement du faubourg du même nom.

L'ouvrage à deux arches avec pile centrale et parapet, réalisé en pierre de taille en 1752-53, a malheureusement disparu en 1960, au profit du pont actuel en béton armé, pour un meilleur écoulement de la Sèvre.

L'usine de tricots, visible sur la droite depuis le pont des tanneries, détruite par un incendie en 1925 et l’hôpital Chaigneau, dont on aperçoit le clocheton, ne font plus partie du paysage.