Pierre Marie DENFERT-ROCHEREAU

Biographie sommaire

Pierre Marie Philippe Aristide DENFERT-ROCHEREAU est né à Saint-Maixent le 11 janvier 1823, fils légitime de René, Clovis Denfert-Rochereau, marchand et de dame Constance David Lanoüe1 dans une famille protestante d’ancienne noblesse de province.

Après des études au Collège de Saint-Maixent, puis dans les lycées de Toulouse, Poitiers et Louis-Legrand à Paris2, il est admis à l’école Polytechnique en 1842. Sur sa fiche de l’école Polytechnique3, il est décrit comme un homme de 1,72 m., au visage ovale. Il possède des cheveux bruns, un front rond, des yeux bruns, un nez moyen, une bouche moyenne et un menton rond. Il sort de l’École en 1845, 56ème sur 118 élèves. Son père est mentionné sur la fiche comme exerçant la profession de Percepteur des contributions directes.

Il opte alors pour une carrière militaire, de son propre aveu du fait de son médiocre classement.

Sorti premier de l'école d'application de l'artillerie et du Génie de Metz, le jeune lieutenant est affecté au 2ème régiment du Génie à Montpellier en 18474.

Il participe brillamment à l’expédition de Rome (1849), à la guerre de Crimée (1855), et sert en Algérie (1860-1864). En 1870, gouverneur de la place de Belfort assiégée par les prussiens, il résiste farouchement pendant trois mois, et n’en sort que sur ordre du gouvernement de la Défense nationale (18 février 1871). Ce fait permet à la France de conserver la ville lors du traité de paix. Député à l’Assemblée nationale, il siège à gauche et soutient la politique de Gambetta5.

Il se marie à Pauline-Louise-Henriette SURLEAU-GOGUEL, originaire de Montbéliard, dont il aura un fils, Aristide Georges René (1854-1934) lui aussi Polytechnicien (X 1872) et une fille.

Il décède au palais de Versailles le 11 mai 1878 et reçoit des funérailles nationales lors de son inhumation à Montbéliard.

Après sa mort, de nombreux hommages lui furent rendus en France, notamment à Paris, Belfort, Saint-Maixent et Montbéliard.

Une statue a été érigée à Saint-Maixent par souscription nationale en 1879.

La statue érigée à Montbéliard et inaugurée peu de temps avant celle de Saint-Maixent a été fondue en 19426.

  1. Acte de naissance, archives départementales des Deux-Sèvres, 1819-1823, 2MI 1052.
  2. http://www.museeprotestant.org/notice/philippe-aristide-denfert-rochereau-1823-1878/, site consulté le 06/02/2017
  3. https://www.polytechnique.edu/bibliotheque, site consulté le 06/02/2017.
  4. http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/pierre-denfert-rochereau, site consulté le 06/02/2017.
  5. Larousse XXe siècle, 766 - Callot p. 342
  6. https://e-monumen.net/patrimoine-monumental/monument-a-denfert-rochereau-montbeliard-fondu/

Illustration

Portrait de P.-M. Denfert-Rochereau,
Artiste inconnu.
Métal repoussé. Fin XIXe siècle
Collection Mairie de Saint-Maixent l'École
Photographie : Dominique COPIN, RMSM, 2017